SAMAZAN

  • SAMAZAN
  • SAMAZAN
  • SAMAZAN
  • SAMAZAN
  • SAMAZAN
  • SAMAZAN
  • SAMAZAN
  • SAMAZAN

Accueil du site > Actualités > Actualités de la vie publique

Actualités de la vie publique

Cette page de type "syndication" affiche automatiquement les informations obtenues de sites "syndiqués". Par défaut une source est fournie à partir d’une sélection de services-publics.fr et de vie-publique.fr



Toutes les nouvelles

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

  • Bric-à-brac aux Compagnons d’Emmaüs Aquitaine

    Les Compagnons d'Emmaüs ouvrent leur bric-à-brac le 7 mai à Parempuyre.
    Les Compagnons d'Emmaüs ouvrent leur bric-à-brac le 7 mai à Parempuyre.

    Les Compagnons d’Emmaüs Aquitaine ouvriront leur bric-à-brac à la salle des ventes de Parempuyre, le dimanche 7 mai, de 14h à 18h.

    A chiner, jouets, bibelots, meubles, vaisselle, livres, disques, vêtements, électroménager, etc.

    Adresse : 2, rue des Compagnons de l’Abbé Pierre à Parempuyre. Tél. : 05.56.35.25.26.

  • Ateliers jardinage pour enfants et adultes

    Le club nature observe les oiseaux. -
    Le club nature observe les oiseaux. -

    Le site du Sictom, sur la zone de Coussères, n’est pas seulement site de transfert des collectes sélectives vers les centres de tri et de traitement et une plateforme de compostage des déchets verts, c’est aussi un lieu pédagogique et préservé.

    Le club nature de l’association Auringleta propose sur le site des ateliers autour des thématiques de la biodiversité, du jardinage, du développement durable, de l’alimentation et des déchets, à destination des enfants et des adultes.

    Enfants

    Tout d’abord un club nature pour les enfants de la CDC du Sud Gironde du CP au CM2 de 8 à 12 enfants ainsi que les parents ou grands-parents qui le souhaitent les samedis matin de 10h à 12h pendant la période scolaire au jardin pédagogique de l’Auringleta à Fargues-de-Langon.

    « De la graine à l’assiette et de l’assiette à la poubelle »: la finalité du projet est de sensibiliser les jeunes et leurs parents aux problématiques environnementales, à travers l’éducation à l’environnement, de les sensibiliser au vivant et de les former à la citoyenneté. Les objectifs généraux sont de rendre concret le lien entre ce que l’on cultive et ce que l’on mange, de comprendre et valoriser le cycle de la matière et des déchets, d’encourager les comportements et les consommations alimentaires s’inscrivant dans un mode de vie équilibré et durable.

    Adultes

    Les actions ont pour but aussi de comprendre l’impact de l’alimentation sur la santé. L’association a mis en place, à destination des adultes, les « jeudis jardinage » qui consistent à se retrouver à plusieurs, quel soit le niveau ayant envie de jardiner pour apprendre et transmettre sa passion du jardinage.

    Au programme semis, plantation bien sûr mais aussi bricolage nature comme par exemple la mise en place d’une mangeoire à oiseaux. Techniques de jardinage aussi comme la création, installation d’une lasagne bed, technique surprenante et facile à mettre en place qui permet d’obtenir une profusion de fleurs ou de légumes sur les sols les plus ingrats tout en recyclant une grande quantité de déchets verts du jardin.

    Ces ateliers ont lieu tous les jeudis de 9h à 12h. Les rendez-vous que propose l’association l’Auringleta sont gratuits, car financés par la CDC du Sud Gironde, le Sictom du Sud-Gironde et le Conseil Départemental de la Gironde.

    C. B.

    Renseignements et inscriptions aux ateliers de l’Auringleta au 05-56-63-12-09 ou par mail sophie.ladril@auringleta.fr

  • Journée autour de la danse avec Familles rurales

    Le groupe Baladoucs animera le bal trad. -
    Le groupe Baladoucs animera le bal trad.

    L’association Familles Rurales organise un après midi et une soirée autour de la danse le 29 avril au centre culturel de Captieux.

    Cela commencera à 16h par une démonstration de hip-hop avec les enfants participants aux cours depuis octobre 2016. À 17h, goûter offert aux enfants et parents. À 19h, apéritif offert par Familles Rurales suivi à 19h30 repas tiré du sac. À 21h, bal trad avec les Baladoucs. Entrée 7€. Contact : 06.89.68.42.62.

  • Fédérale 2: l’USM mise tout sur le match retour

    Le premier essai marmandais à la suite d'un effort collectif ponctué par Benoît Cazautets.
    Le premier essai marmandais à la suite d'un effort collectif ponctué par Benoît Cazautets.

    Dos à dos, Orthéziens et Marmandais, aux moyens physiques incomparables, ménagent le suspense pour le match retour. Le nul (21-21), au terme du match aller, équivaut à remettre les compteurs à 0-0 pour dimanche à Dartiailh. Une place en huitième de finale sera en jeu contre visiblement le Bassin d’Arcachon qui a pris une très belle option de qualification à Issoire (23-6).

    Égalisation sur le gong

    Si en soi ce n’est pas un mauvais résultat obtenu à l’extérieur, l’USM a effectué le minimum syndical. Comme un symbole, la dernière action a ôté la victoire à l’USM. En phases finales, il suffit juste d’un moment de déconcentration pour le payer cash.
    Prendre un essai d’école sur un ballon de première main a de quoi faire rager l’entraîneur Julien Bouic: “on verra ça à la vidéo, c’est sûr qu’on est coupables d’un fâcheux relâchement.”
    Alors que la mêlée marmandaise a été souveraine toute la partie, sur le dernier effort à fournir, elle a été médusée par le huit béarnais. Un petit côté et vlam, le rideau défensif a sauté comme un jeu d’enfant.
    L’essai en coin de Lagoardette était la réplique du berger à la bergère: trois minutes auparavant, le capitaine Fred Lestrade avait fait sauter le verrou en force (21-16).
    Ni Mickaël Becat, ni son homologue Bourassin n’auront ajusté les perches sur leur dernière transformation, synonyme de succès.

    Un goût d’inachevé

    Le manque de rythme – sans compétition pendant trois semaines – a certainement nui au collectif marmandais. Contrairement à Orthez, qui avait les barrages dans les jambes. On peut penser que l’enchaînement des matches les a d’ailleurs épargnés, en sauvant le partage des points sur le gong.
    Dommage, l’USM avait largement la place de l’emporter. Mais pour cela, il aurait fallu en faire un peu plus. A chaque fois qu’elle a été devant au score, elle a commis quelques petites erreurs permettant aux Béarnais de recoller.
    D’où la réflexion finale de Benoît Broudiscou: “on repart du Béarn avec un goût d’inachevé.”
    Benoît Broudiscou déchire le rideau orthézien.
    Benoît Broudiscou déchire le rideau orthézien.

    Fiche technique

    A Orthez (Stade Cazenave): US Orthez – US Marmande 21-21 (6-6)
    Arbitre: M. Meler (comité Midi-Pyrénées)
    Affluence: 1 000 spectateurs.
    Orthez: 2 E Cuyolla (52e), Lagoardette (80e), 1 T (52e) et 3 P (21e, 40e, 62e) Bourassin
    Marmande: 2 E Cazautets (48e), Lestrade (77e), 1 T (48e) et 3 P (17e, 24e, 54e) Becat.
    Les équipes:
    US Orthez: Manole – Soriano, Broux, Alvarez, Lasserre – (o) Bourassin, (m) Cruzalebes (cap) – Duvert, Sainte-Croix, Saint-Martin – Lorenzo, Lafon – Cuyolla, Prioteau, Lagrenet; puis sont entrés en cours de match: Dosso, Ugulava, Darnaudery, Razmadze, Ondars, Lagoardette, Candeau.
    Cartons jaunes: Duvert (30e), Lorenzo (36e); carton blanc: Dosso (73e).
    US Marmande: Becat – Fumey, François, Ring, G. Barès – (o) Dupouy, (m) Nxumalo – Broudiscou, Bevilacqua, Anania – Cazautets, Lestrade (cap) – Sicaud, Graffouillère, Baffou; puis sont entrés: J. Barès, Zanini, Germain, Mijoint, Furlan, Barbaras, Bula.
    Carton jaune: Cazautets (30e).
    Évolutions du score: 0-3, 3-3 (21e), 3-6, 6-6 (M-T), 6-13, 13-13 (52e), 13-16, 16-16, 16-21 (77e), 21-21 (80e).
    Les supporters marmandais ont soutenu leur équipe dans le Béarn.
    Les supporters marmandais ont soutenu leur équipe dans le Béarn.

    DSC_0092.JPG

    DSC_0087.JPG

  • Election présidentielle. Les réactions des élus du marmandais

    Tarik Laouni, au bureau de vote à Tonneins, annonce qu'il "prendra ses responsabilités dans quinze jours"
    Tarik Laouni, au bureau de vote à Tonneins, annonce qu'il "prendra ses responsabilités dans quinze jours"

    “J’appelle à voter Emmanuel Macron”

    Régine Poveda (PS – députée de Lot-et-Garonne).- “La première des choses est une action citoyenne. Nous avons été surpris par la mobilisation. Dans ma commune, on est à 86%. On s’attendait à une abstention forte et finalement non. Bien sûr que c’est décevant pour Benoît Hamon. Pour ce futur désirable que l’on attendait tous. Un score assez déprimant. On ne peut pas se satisfaire de ça. On attendait un score à deux chiffres. Il y a des jeunes en politique et des plus anciens qui ont su faire les choses. On ne peut que constater. J’appelle à voter Emmanuel Macron lors du second tour. Ces résultats nous interrogent en vue des Législatives. On sera sur une autre campagne. On est dans un duo de proximité, pour défendre la ruralité. On partira pour un autre combat. On a fait beaucoup, peut-être pas assez. Un adage de Marie-Curie : on ne voit jamais ce qui a été fait on ne voit que ce qui reste à faire. On va se battre pour notre circo, continuer à défendre ce qui est important pour nous”.

    Je voterai Macron sans conviction

    Émilien Roso (Le Républicain).- « J’ai pris le parti de soutenir François Fillon qui aurait du à un moment donné renoncer. On va regarder vers l’avenir. Clairement , je ne voterai pas pour Marine Le Pen. Je voterai Emmanuel Macron sans conviction. Et avec une vraie préoccupation pour l’avenir de nos territoires ruraux qui, je pense, ne seront pas défendus par Monsieur Macron et également pour l’avenir de la France qui risque de maintenir dans l’immobilisme. Après, il y a une nouvelle campagne qui commence. Cela reflète le rejet de la classe politique. L’enjeu de cette élection, ça va être de proposer une nouvelle crédibilité. Et une sorte de renouveau du politique. Mais au-delà de ça, l’enjeu n’a jamais été aussi fort. On peut élire une majorité parlementaire et celle-ci gouvernera la France. Ces législatives seront très importantes. Je vais défendre mes idées, ma conviction. Chaque électeur choisira. »

    On doit se poser des questions

    Jacques Bilirit (PS – Vice président du conseil départemental).- “L’émergence de Macron s’explique par un vote utile au-delà d’un électorat pour faire barrage à Le Pen. Les voix de gauche se sont reportées sur elle. Il y a une partie de l’électorat de droite qui ne s’est pas réunie également. On constate également que Marine Le Pen se cristallise à une fourchette haute. Un quart de l’électorat se retrouve dans cette candidature. On doit se poser des questions.  Pour nous c’est une vraie déroute. Benoît Hamon n’a pas été en capacité d’être le rassembleur”.

    Je prendrai mes responsabilités en faisant barrage à la droite

    Tarik Laouani (PS – conseiller régional).- “Mes premières pensées vont à Benoît Hamon qui a su, malgré les trahisons et les vents contraires, mener une campagne innovante et dynamique, tournée vers l’écologie et la jeunesse. Nous avons pris acte pour demain. Bien qu’Emmanuel Macron n’ait jamais appartenu à la Gauche, Marine Le Pen appartient résolument à l’extrême droite. Dans quinze jours, je prendrai donc mes responsabilités en faisant barrage à l’extrême droite”.

    J’en appelle à tous les patriotes

    Etienne Bousquet-Cassagne (FN).- “Je suis très satisfait du score de Marine Le Pen. Au niveau local, elle est devant tous les candidats. Sur le Lot-et-Garonne, elle est à 26%. Fillon est 4e. Après la campagne de haine qui a été menée contre elle. Une deuxième campagne commence. Les compteurs sont remis à zéro. il faut continuer la campagne. J’en appelle aux électeurs de François Fillon. Il y a parmi eux de vrais patriotes et également parmi les électeurs de Mélenchon qui a eu une attitude digne qui n’a pas donné de consignes de vote. C’est encourageant pour les Législatives. Les cartes sont rebattues. Il faut attendre le second tour pour voir maintenant les forces en présence”.

    Macron porte le projet le plus réaliste

    Jean-Louis Matéos (président du PRG 47).- «Nous apportons sans équivoque notre soutien au mouvement « En Marche » et à son candidat à l’élection présidentielle : Emmanuel Macron.  Progressistes, nous sommes convaincus qu’Emmanuel Macron porte le projet le plus réaliste pour le redressement de notre pays, et le plus ambitieux pour défendre l’idée exigeante que nous nous faisons de la République. Réformistes, nous partageons le constat d’Emmanuel Macron, d’une société bloquée par les corporatismes et les intérêts particuliers. Nous devons dépasser les clivages politiques actuels devenus inopérants pour les enjeux de notre pays et pour résoudre les problème des Français. Avec Emmanuel Macron, nous partageons une vision pragmatique, réaliste et ouverte sur la société, sans préjugés et sans dogmes idéologiques. Notamment, la même conception de la République, fondée sur une application stricte de la loi de 1905, qui réaffirme la suprématie de la loi civile sur la loi religieuse ; la même volonté de défendre notre école primaire, avec des mesures spécifiques pour les Zones d’Education Prioritaires, qui redonne à chaque enfant de la République les mêmes chances de réussite ; le même constat sur la nécessité de libérer l’économie et de moderniser les relations au travail tout en protégeant les plus fragiles ; soutien aux personnes handicapées et accidentées de la vie, ainsi qu’au ‘aux aidants»

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF